Distillation du géranium bourbon

L’histoire commence ici sur ces beaux champs de géranium: 4 hectares, de 2 variétés différentes, vont faire l’objet de cette première véritable campagne de distillation.

Ceux-ci sont cueillis par les ouvrières de la ferme tout en gardant le pieds mère, qui permettra si la saison des pluies dure encore un peu une seconde récolte en juillet.Ces champs sont régulièrement sarclés (en famille!!), par ces mêmes femmes, pour permettre le plein essor de la plante. Seules les tagètes, mauvaise herbe mais dont l’huile riche en cétone est recherchée, et aussi distillée à la ferme, restent à pousser avec le géranium!

Ces feuilles sont alors ramenées au batiment alambic pour être taillés, et ainsi, permettre la production de boutures afin de démultiplier les plans.Près de 25 femmes s’activent chaque jour à ces taches.

Le reste des plans peut alors être distillé. Parfois la production de la veille est étalée dans la batiment pour ne pas « cuire » et est repris alors et tassé dans le panier de l’alambic, puis pesé pour la traçabilité et le rendement (aux environs de 1/1000) et distillé pendant 1H30 à partir du premier écoulement d’hydrolat.( voir notre blog du 22 janvier 2016 sur le déroulement d’une distillation).

Sous la surveillance de sœur ESTHER, grâce au sécateurs BAHCO-PRADINES (merci ERIC!), les boutures sont minutieusement découpées, taillées, rangées,

pour être repiquées serrées dans des parcelles de multiplication (environ 1000 boutures au mètre) après avoir été trempées dans une barbotine d’un mélange eau/bouse de zébu, comme comme hormone de croissance (bio exige!!!)

 

Ces 70.000 boutures environ seront ainsi laissées en jauge environ 3 à 4 semaines suivant la pluie ou l’arrosage?, avant, si leur développement le permet d’être repiquées, avant la fin de la saison des pluies pour leur garantir une reprise optimale (toujours le problème crucial de l’eau, qui oblige à jongler avec les aléas climatiques) sur de nouveaux champs  (14.000 plans à l’hectare) et ainsi espérons le doubler la surface de géranium à distiller l’an prochain, compte tenu d’une réussite espérée de reprise d’environ 50%.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s